Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pour une politique d’urgence Républicaine.

    L’homme doit être créateur et acteur de son espace naturel et social : Redonnons vie au débat d’idées.

    Le triptyque fondateur « Liberté-Egalité-Fraternité » est la base de notre entente sociale. La crise du politique s’accroît devant les déficits abyssaux de notre pays et les difficultés de vie pour chacun d’entre nous.

    L’inefficacité des mesures prises à l’emporte-pièce par nos gouvernants prouvent la vanité du politique dans un monde où règne en premier lieu l’argent. Les problèmes de la société française s’aggravent. La rapidité avec laquelle le crédit est retiré aux responsables n’est ici pas identifiable à une nouvelle « saute d’humeur » de l’opinion des français. La déception est profonde, et ce ne sont pas leurs nouvelles règles de calcul pour une retraite solidaire qui arrangera leur cote. Ils peuvent nous rejouer leur passe-temps favori de lutte sociale sur le thème «  on est toujours le nanti de quelqu’un d’autre ».

    Cette perte de confiance à l’égard du politique est surtout un signe d’absence de projet dynamique de la part de Sarkozy et de son gouvernent. En effet, les conservateurs déguisés en réformateurs ont toujours affirmé haut et fort la nécessité de baisser les prélèvements obligatoires pour « relancer la machine » et faire reculer le chômage. La crise financière mondiale a amplifié ces fausses promesses et la démagogie. Les corps intermédiaires (représentations politique et syndicale) n’ont pu jouer leur rôle d’expression et de négociation. Les volte-face du pouvoir alliées à une incertitude de la consommation et à une instabilité des idées – une idée par jour – rendent la tâche encore plus difficile. Dans un tel contexte, nous ne pouvons qu’être en désaccord avec l’alourdissement des charges sur les foyers et nous ne pouvons que regretter la faiblesse du débat préalable.

    A cette situation s’ajoute le déficit de sécurité, pourtant très chère à Nicolas Sarkozy. La preuve aussi que ce n’est pas la répression qui soignera le mal mais bel et bien la prévention, donc l’investissement dans le long terme.

    Nous pensons que les économies de bouts de chandelles sur le dos de l’Education, de la formation professionnelle et sur la gestion du lien social dans les quartiers difficiles sont inutiles et dangereuses. Economisons plutôt par la suppression du paquet fiscal et des cadeaux aux plus fortunés.

    Le gouvernement, empêtré dans les affaires en période estivale, tentera le tout pour le tout en faisant passer ses objectifs avant la fin de l’été. C’est un déni du citoyen que nous condamnons. Le Président et son Premier ministre creuseront encore une fois un fossé plus large entre le citoyen et le pouvoir : l’affaire Woerth réactive le contentieux entre le peuple et les élites.

    La casse du service postal, la gestion des retraites par les fonds de pension, la casse des remboursements sociaux et de santé, de la formation, de l’éducation, les « dons » aux banques, le service public fuyant nos territoires sont autant de pièces d’un puzzle qui ne trouvera pas sa place sur le mur de notre République.

    Nous n’acceptons pas que soit démonté ce qui fonde notre République. Les forces d’une Gauche unie se doivent de concourir à la construction de l’avenir par des propositions simples et concrètes. Elles le peuvent.

    Leur devoir sera de réhabiliter les fondements de l’organisation Républicaine à la française en revenant aux lois de décentralisation pour rapprocher les décisions du citoyen.

  • Université d'été "LE PACTE RÉPUBLICAIN" pour recréer un climat de confiance avec les Français.

     

    PRGter.jpg


    Programme :

    VENDREDI 3 SEPTEMBRE
    14H00 : Accueil au Village Belambra

    De 14h30 à 17h30
    Début Formation des élu(e)s : «le gel des dotations de l’Etat, la politique de rigueur, la réforme des collectivités locales : une attaque en règle de la démocratie locale. »
    Présidence : Elisabeth Boyer et Patrick Molinoz
    Intervenants : Jacques Mézard, Sénateur PRG du Cantal, auteur d’un rapport d’information intitulé

    «Vers une dotation globale de péréquation ? A la recherche d’une solidarité territoriale »
    Liem Hoang Ngoc, Député européen.
    Thomas Beurey, Journaliste collaborateur Portail Web de la Caisse des Dépôts
    dédié aux professionnels du service public local
    Jean-Christophe Gallien, Docteur en sciences politiques, Professeur à Paris XIII.

    18h00
    Comité Directeur (salle
    plénière)

    19h00
    Cocktail apéritif de bienvenue

    20h00
    Dîner-buffet sur place

    Soirée libre

    SAMEDI
    4 SEPTEMBRE (en plénière)

    9h30
    Allocution de bienvenue par Françoise Reny,
    Présidente de la fédération régionale et conseillère régionale d’Aquitaine
    Présentation des travaux par Jean Michel Baylet,
    Présidentdu PRG

    10h00
    Plénière sur le thème : «la stratégie du PRG jusqu’en 2012, l’organisation des primaires, de la présidentielle et des législatives, les élections cantonales et sénatoriales de 2011.»

    Présidence et rapport introductif : Jean-Michel Baylet
    Débat
    13h00
    Déjeuner-buffet sur place

    De 14h30 à 17h30
    Plénière sur le thème : «Les retraites et la politique des revenus».
    Présidence
    et rapport introductif : Thierry Jeantet, Président de l’Atelier.
    Intervenants : Patrick Masson, Avocat fiscaliste
    Jean-Christophe Le Duigou,

     CGT
    François Joliclerc,
    UNSA
    Guillaume Duval,
    Rédacteur en chef de « Alternatives économiques»

    De 17h30 à 18h30
    Réunions statutaires
    -
    Présidents de fédérations (salle D’Artagnan-Ramutcho), présidée par Jean-Michel
    Baylet Pascal
    Eric Lalmy interviendra sur le thème

    « Comment créer et faire vivre un observatoire de la laïcité dans votre département ? »
    -Trésoriers de fédérations (salle Goofy),
    présidée par Jean-Bernard Bros
    Femmes radicales (salle Trinquet), présidée par Joëlle Dusseau-Jeunes Radicaux de Gauche (salle Pala-Chistera), présidée par Olivier Maillebuau

    19h30
    Apéritif et dîner de gala Soirée dansante

    DIMANCHE
    5 SEPTEMBRE (en plénière)

    9h30
    Plénière sur le thème : « La croissance verte »
    Présidence : Raymond Vall
    Intervenant : Charles Magné, Directeur général de l’Association Prioriterre

    11h30
    Discours de clôture de Jean-Michel Baylet,
    Président du PRG

    12h30
    Déjeuner - buffet.